BIO

Biography

(voir la version française plus bas)

I spent the first years of my life in the Maritime city of Halifax. Since then, I have resided in a succession of cities: Moncton, Toronto, Vancouver and Montreal. My travels have led me to discover many places. Madrid, New York and Louisiana have been significant in my life and work. The east coast however, has always remained a place to return to, either in person or in thought.

In Montreal, my university studies brought me in close contact with the modernist aesthetics of the painters John Fox and Guido Molinari. Both were formidable colourists. Today, working with colour continues to trouble and excite me. Montreal became and remained the home base of my art practice.

In the Natural History works of the 1990s, science provided unexpected contexts to engage the imagination. This series brought together an eclectic array of animals, plants, animate and inanimate forms in a way that transgressed conventional boundaries of figuration and abstraction. During this period I shifted my focus from oil to acrylic painting, At the same time, my evolving understanding of the painting process was teaching me how an image needed to be reborn through the process of experimentation.

Since 2008, I have been working on the Oil Rig Paintings, a series of abstracted ocean scapes. Featuring offshore drilling platforms, they evoke both southern and northern places half lived, half conjured. Many of these images depict an offshore “blow-out”, the fiery discharge that rises through layers of waves, smoke, fog and clouds.

In these paintings culture and nature hold together in a tenuous balance. Emotion tinged recollections of sites observed and imagined, are layered one over the other. Abstraction and figuration, ideas and materials, overlap. accumulate and intermingle. In these maritime colour fields the sea is a strong metaphor of power and a fragile reality.

Biographie

J’ai passé les premières années de ma vie dans la ville maritime d’Halifax. Depuis lors, j’ai vécu à tour de rôle dans plusieurs villes : Moncton, Toronto, Vancouver et Montréal. Mes voyages m’ont également amené à la découverte de beaucoup d’endroits différents. Madrid, New York et la Louisiane ont toutes eu une place importante dans ma vie et mon travail. La côte est reste cependant un point d’attache pour moi et j’y retourne en personne et en pensées.

Mes études à Montréal m’ont mis en contact étroit avec l’esthétique moderniste des peintres John Fox et Guido Molinari. Tous deux ont fait preuve d’une maîtrise impressionnante de la couleur. Aujourd’hui, la manipulation des couleurs provoque encore en moi des sentiments troublants et excitants. Montréal est devenu et reste le centre de ma vie professionnelle d’artiste.

Dans mes œuvres d’histoire naturelle des années 1990, la science m’a fourni un contexte inattendu pour déclencher mon imagination. Cette série d’œuvres a exposé un ensemble hétéroclite d’animaux, de plantes, de formes animées et inanimées qui outrepasse les frontières conventionnelles de l’abstraction et de la figuration. Pendant cette période j’ai changé le focus de mes tableaux, abandonnant progressivement l’huile en faveur de l’acrylique. En même temps, ma compréhension de la création de tableaux a évolué et m’a montré à travers l’expérimentation la nécessité de faire renaître une image.

Depuis 2008 je travaille sur des tableaux de plates-formes pétrolières, une série de paysages océaniques abstraits. Ces tableaux montrent des plates-formes de forage pétrolier et ils évoquent des paysages du nord et du sud, mi-réels, mi-fabulés. Plusieurs de ces images mettent en scène une explosion en mer, le dégagement du feu qui s’envole à travers les vagues, la fumée, le brouillard et les nuages. La culture et la nature se regardent de façon précaire dans ces tableaux. Des souvenirs d’endroits observés ou imaginés se superposent les uns aux autres, filtrés par une émotion certaine. S’entrecroisent l’abstraction et la figuration, les idées et les matériels, pour ensuite s’accumuler et s’influencer. Dans ces champs de couleurs maritimes, la mer est une métaphore robuste de la puissance et en mème temps, une réalité fragile.